ABIDJAN (amazulu.info)-mercredi 28 septembre 2005-12h44 
Le président ivoirien Laurent Gbagbo a dans son adresse à la Nation du 27 septembre 2005 au soir déclaré qu'il fallait que "le désarmement soit fait pour que les élections aient lieu". Il a souligné que " [d]ans tous les cas, la présence d’hommes en armes autres que les forces régulières [était] un obstacle à la tenue d’élections."
Il a en outre réaffirmé la légitimité de l'opération "Dignité" engagée en novembre 2004 après le refus de désarmer des rebelles.

amazulu.info