ABIDJAN (amazulu.info)-vendredi 30 septembre 2005-11h41.

Le colonel de gendarmerie Guiai Bi Poin a souligné lors d'une interview au quotidien "FRATERNITE MATIN" sa satisfaction depuis la mise en place du CECOS (
Centre de commandement des opérations de sécurité) déployé sur la place d'Abidjan. Il a souligné statistiques à l'appui que sur "500 braquages de véhicules par mois", l'installation du CECOS avait permi d'en arriver à "en tout 375 braquages avec 65% des véhicules braqués, retrouvés, dans les minutes et heures qui suivent le braquage".
Le colonel Guiai a stigmatisé la présence d'éléments délinquants au sein du CECOS qui ont fait l'objet de sanctions disciplinaires pour les uns et de radiation pour les autres. Il a en outre encouragé les opposanst politiques à soutenir une structure mise en place pour le bien de toute la Communauté.
On rappelle que le CECOS a été mis en place par le Président Gbagbo à la suite d'une montée vertigineuse de l'insécurité.